Non classé

Envisager les idées politiques

Tout le monde est des penseurs gouvernementaux. Qu’ils s’en rendent compte ou non, les gens utilisent les suggestions et les concepts du gouvernement chaque fois qu’ils expriment leurs pensées ou parlent de leur cerveau. Chaque jour, la langue est encombrée de termes tels que «droits», «égalité», «justice», «liberté» et «équité». De la même manière, des termes tels que «conservateur», «socialiste», «fasciste», «libéral» et «communiste» sont couramment employés par des personnes pour illustrer parfois leurs propres points de vue, ou ceux d’autres personnes. Cependant, même si ces termes sont familiers, voire banals, ils sont rarement utilisés avec une précision ou une compréhension claire de leur signification. Qu’est-ce que l’égalité, par exemple? Que suggère-t-il de mentionner que les gens sont égaux? S’ils sont égaux, les personnes nées sont-elles égales, devraient-elles être traitées comme telles par la société? Les individus doivent-ils avoir des droits légaux équivalents, des perspectives identiques, un effet gouvernemental identique et des salaires équivalents? De la même manière, des phrases telles que «communiste» ou «fasciste» sont normalement mal utilisées. Que suggère-t-il de téléphoner à un «fasciste»? Quelles sont les valeurs ou croyances des fascistes, et pourquoi donc les portent-elles? Comment les vues communistes peuvent-elles être différentes de celles des conservateurs ou des socialistes libéraux et libéraux? Cet article examine les idées et convictions de fond des principales idéologies politiques. Cette réflexion préliminaire examine la fonction des concepts dans la politique nationale, le caractère de l’idéologie politique, la valeur des catégories gauche et droite dans la classification des idéologies, ainsi que les principaux problèmes auxquels les idéologies ont été confrontées au XXIe siècle. Tous les penseurs gouvernementaux n’ont pas reconnu l’importance et la pertinence des idées et des idéologies. La politique a souvent été considérée comme rien de plus qu’un nu ayant un problème d’énergie. Si cela est vrai, les idées politiques ne sont que de la propagande, une forme de mots ou des slogans conçus pour gagner des votes ou attirer le soutien de la population. les idéologies et les idées ne sont par conséquent que des «revêtements», utilisés pour dissimuler les plus grandes réalités du mode de vie politique. Il s’agit bien d’un comportement fondé sur le comportementalisme, l’université de psychologie associée à John B. Watson (1878-1958) et B. F. Skinner (1904-90). Dans votre perspective du comportementalisme, les êtres humains ne sont guère plus que des modèles biologiques, conditionnés pour faire quelque chose (ou, bien mieux, pour répondre) aux stimuli extérieurs. Le sujet à considérer, ainsi que leurs idées, sentiments, valeurs et intentions, n’est tout simplement pas pertinent. Un «matérialisme dialectique», la forme brute du marxisme qui a repris l’investigation cérébrale en Union soviétique, ainsi que d’autres revendications communistes orthodoxes, est également similaire. Cette présentation a montré que les concepts gouvernementaux ne pouvaient être compris que dans la légèreté de vos activités financières ou scolaires par rapport à ceux qui les expriment. Les idées utilisent une «base matérielle», elles n’ont déjà aucune signification ou importance indépendamment. Pour cette raison, les marxistes orthodoxes évaluent strictement les politiques nationales concernant le type social et traitent les idéologies politiques comme une simple expression des intérêts de certains cours.

Non classé

Macron au fond du trou

Emmanuel Macron a déclaré qu’il aimerait réglementer comme le seigneur romain Jupiter, en restant plus haut que la mêlée des problèmes quotidiens du gouvernement. Mais moins de quatre-vingt-dix jours après le début de son mandat au bureau du président français, le montant de ses sondages montre à quel point il est mortel. Un sondage organisé par le Royaume-Uni, YouGov, a déclaré que le statut d’autorisation du jeune dirigeant avait diminué de 7 positions, passant de 43% à 36% au cours du mois de juillet. Le sondeur français Ifop a observé la même baisse au cours de la même période, notant que: «Hormis Jacques Chirac en juillet 1995, un président récemment élu n’a jamais vu sa réputation diminuer autant au cours de l’été juste après la sélection.» La baisse de popularité est à la baisse. En fait, le mois de juin a été bien différent de celui où chacun des Macron, accompagné de son fantastique Premier ministre, Édouard Philippe, avait découvert que leur taux d’approbation grimpait de 62 à 64% et de 55 à 64%, en conséquence. Cependant, la mesure de reconnaissance n’est pas totalement au-delà de la norme. L’ancien directeur, François Hollande, a aimé l’acceptation de 56% avec exactement la même période de sa présidence; son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, a été augmenté, se tenant debout à 66%. Le plus inhabituel est peut-être simplement combien de temps l’acceptation de Macron a été gérée. Sa présidence a profité de plusieurs avantages au début, notamment des réunions importantes avec des dirigeants inconnus, par exemple le président Trump (tous deux engagés dans une célèbre poignée de main dont Macron a admis par la suite qu’il était censé révéler qu’il ne ferait pas de concessions) et le président russe Vladimir Poutine (à travers lequel Macron a publiquement accusé les médias européens d’être «des agents d’effet et de propagande»). Même si ce type de conférences a évoqué le récit diplomatique de Macron (la France a été classée meilleure énergie douce du monde dans un questionnaire annuel, dépassant à la fois le dollar américain et la Grande-Bretagne), elles permettent de calmer les inquiétudes domestiques. Le politologue de l’Ifop Jérôme Fourquet a expliqué que la fanfare entourant Trump et les voyages de Poutine avaient été réalisés avec colère contre le grand public français, avec qui aucun des deux dirigeants n’était connu. Mais il a également attribué la baisse de popularité de Macron à son désir de revaloriser la règle du travail dans le pays, ainsi qu’à la réduction de 850 millions d’euros qu’elle avait offerte aux finances de la défense de cette année, un déménagement qui a entraîné la démission de Common Pierre de Villiers, chef de l’armée française. «Il a milité sur l’idée de perdre du poids pour le statut de français et de le rendre finalement plus compétitif», m’a confié le Dr David Lees, spécialiste du Warwick College spécialisé dans la politique nationale française. « Ces choses vont confirmer leur impopularité, car elles impliquent un grand bouleversement de la manière dont la France organise son organisation ». Ce bouleversement consiste notamment à réduire d’un tiers le nombre de législateurs français, à minimiser les investissements publics et à employer une variété de marchés. réformes financières agréables (comme les nouvelles politiques qui donnent aux employeurs une plus grande flexibilité d’utilisation et de possibilité de chauffer les foyers).

Non classé

Les japonais meurent seulent

Hawai Jin Ly fait tomber une armoire de stylos et de briquets dans une poubelle en plastique tandis que sa cliente, une femme récemment veuve dans son milieu des années 50 qui a demandé à ne pas être appelée, est assise sur un tabouret. Le mari de la femme est mort dans un accident d’automobile il y a quelques semaines, la quittant pour laver le spacieux appartement de deux chambres qu’ils ont occupé pendant trois décennies dans la communauté Ebisu moderne de Tokyo. Qu’ils n’aient pas eu d’enfants pour revendiquer des héritages ou de la nostalgie, ses directives à Han ont été simples: «Réduire tout». Han est le directeur de Tail Project, une entreprise d’une demi-douzaine d’années structurée près de Tokyo. des experts pour nettoyer et se débarrasser de la propriété accumulée avec le défunt, quelque chose qui est de plus en plus recherché à mesure que la population du Japon varie et rétrécit. Pour Han, la tâche d’aujourd’hui est assez simple. Elle et quelques membres de son personnel ont commencé à 9 h et la petite camionnette qui traîne dans le quartier sera terminée et retirée avant 13 h. Si le temps le permet, Han prévoit de le faire avec une organisation commerciale qui achète des objets de valeur dépensés, les conditionne dans des unités de stockage de livraison et de livraison internationales, et les exporte aux clients à l’intérieur des Philippines. Des entreprises comme Tail Venture sont de plus en plus nécessaires dans un pays où chaque année beaucoup plus de gens meurent sans personne pour les pleurer. En 2017, il y a eu 946 060 naissances et 1 340 433 décès en Chine, marquant ainsi une septième chute séquentielle de 12 mois de la population. Selon certaines citations, la taille de la population japonaise pourrait diminuer d’un tiers au cours des 50 prochaines années, et il y a peu de chances que l’engouement s’inverse. Les débuts de la difficulté à atteindre les années d’augmentation du pays après la Seconde Guerre mondiale, qui ont créé des degrés d’utilisation inégalés dans la Chine historiquement conservatrice. Mais ce mode de vie a éclaté avec la bulle d’actifs du Japon au début des années 1990. L’insécurité monétaire qui en résulte est de jeunes individus japonais supérieurs à reporter le mariage et les enfants ou les négliger entièrement. Ce qui reste encore est parmi les premières communautés du monde, d’innombrables maisons chargées d’ordures, ainsi qu’une pénurie de bénéficiaires. Selon l’Organisation des spécialistes du nettoyage, un groupe d’industries japonais, ses 8 000 sociétés associées réalisent conjointement un chiffre d’affaires de 4,5 milliards de dollars par an. Au cours des cinq à dix prochaines années, le public veut que son effectif double. Pour le moment, Han est occupé. Via un traducteur, elle décrit l’enlèvement d’une propriété avant Fukushima, 180 kilomètres pour le nord; prochain travail elle est destinée à Yokohama, 20 mls, pour remplir un consommateur de plus. Maintenant, elle plonge dans la poubelle. Les boîtes non ouvertes d’agrafes sont placées dans le carton de revente, tandis que les stylos sont jetés à la fin par un sac de transport des ordures. Elle choisit un petit cylindre brun clair. C’est une clôture privée, appliquée similaire à une marque au Japon. Elle se transforme pour la veuve. « Voudriez-vous cela? » La veuve lève les yeux. Elle porte une expérience ovale étendue, son œil entouré de cercles plus sombres. Au cours de la matinée, elle est passée doucement de contemplative à bavard, même amusante, remplie de comptes d’elle tout à coup une vie conjugale fanée. Bien qu’avec la requête de Han, elle s’installe dans ce qui est apparemment son statut de terrain: l’épuisement. « Non, merci », affirme-t-elle en utilisant un shake de votre part.

Non classé

La réforme de la consitution

La modification selon Emmanuel Macron vise autant à rénover l’ADN de l’homme politique français. Fin de l’emploi à vie, incarné par un Jacques Chirac, laissons place à l’élu qui travaille entre deux activités professionnelles à la tâche de représentant en activité pour le “bien commun”. À l’exemple du président Emmanuel Macron qui entend faire le job en 2 mandatures de 5 années. Ensuite, on envisage autre chose. C’est cela la nouvelle démocratie rénovée selon Macron. Mais il ne faut pas tout stopper là. La majorité présidentielle entend montrer cette rénovation de la représentation dans dans la loi sous l’énonciation anodine: “interdiction du cumul de plus de trois mandatures identiques à la suite”. Le français est content. Selon Odoxia, les Français sont à 93% pour ce précepte. Il était d’ailleurs inscrit clairement dans le projet du candidat Emmanuel Macron. Comment expliquer ainsi le bruit des partis présents à l’Assemblée nationale et au Sénat, à part En Marche et le MoDem de Bayrou? En effet c’est conduire à l’encontre une symbolique valorisée. L’envie de garder le Contrat à durée déterminée pour les élus dans les assemblées heurte de fait le choix de fonctionnement des représentants. D’une part, les citoyens doivent maintenir le droit de désigner ceux qu’ils souhaitent autant de fois qu’ils le voudraient. Cependant, la professionnalisation des hommes politique, qui se bonifie avec le cumul des mandatures, est une garantie de savoir faire face à un pouvoir exécutif puissant. Dans un pays marqué par le manque de balance des pouvoirs à l’encontre des Élus, l’affaiblissement des élus n’est pas envisageable. C’est ce qui est capital derrière l’image ultra-populaire de la réforme constitutionnelle à venir. La République En Marche a il est vrai de bons arguments à présenter à cette inquiétude. La modification de la France s’appuie sur les règles non-cumul des mandats (déjà en vigueur), diminution du nombre de parlementaires, limitation des mandatures dans le temps à trois au maximum.